Le musée est fermé depuis le 30 octobre 2016
Le muséeest fermé depuisle 30 octobre 2016

Le Musée de Louis a fermé définitivement au Cellier

Extrait de l'émission de Stéphane Bern, Visites privées, sur France 2 (diffusée le 13 septembre 2016, replay sur le site de l'émission) qui appelait à sauver le musée :

Le musée de Louis de Funès

L'association Musée de Louis a été créée en janvier 2013 pour consacrer un musée à Louis de Funès là-même où il avait choisi de vivre : dans son village du Cellier, où l'on se souvenait de Monsieur de Funès, généreux, simple, réservé mais aussi engagé, et passionné de nature. Le musée a reçu le soutien de son épouse, Jeanne, et de leurs fils Patrick et Olivier qui sont administrateurs de l'association.

 

De juillet à décembre 2013, le musée était situé dans un minuscule appartement de 36m² prêté provisoirement par la commune. Bien que tout petit, il a reçu tant bien que mal 5.000 visiteurs, et beaucoup d'autres n'ont pas pu y accéder. Un autre local était indispensable et le seul emplacement du village approprié pour l'accueil d'un nombre important de visiteurs était l'orangerie du château de Clermont, alors l'association en est devenue locataire.

 

Un appel aux dons avec contreparties (crowdfunding), du mécénat d'entreprise et un emprunt bancaire ont aidé l'association à remettre les locaux en état et à y installer le musée. Une poignée de bénévoles a renforcé l'équipe fondatrice pour l'aménagement du nouveau lieu.

 

A partir du printemps 2014, avec une collection remarquable de souvenirs aussi bien privés que professionnels (environ 1.000 pièces exposées), le musée a permis de mieux connaître ce grand artiste, offrant à la fois retrouvailles et découvertes surprenantes. L'exposition évoluait constamment car la collection ne cessait de s'enrichir, avec le concours de la famille de Funès et de nouveaux donateurs ou prêteurs.

 

Venus du monde entier, les visiteurs furent très nombreux : presque 63.000 entrées ont été enregistrées de 2014 à 2016.

façade du Musée de Louis Devant le Musée de Louis en 2014 (ph. MdL)

Cependant, la capacité d'accueil était limitée, et le manque d'espace ressenti pour l'exposition empêchait autant l'accueil de groupes que l'organisation d'événements ou d'expositions temporaires. Dès l'été 2014, l'association a constaté la nécessité absolue d'un agrandissement. En 2015 et 2016, des travaux d'amélioration ont été réalisés, mais le manque d'espace ne pouvait être résolu qu'en achetant les lieux (voir page Projets).

 

Ce musée associatif et autonome fonctionnait sans solliciter de subvention, les entrées et la boutique constituant ses seules ressources, utilisées pour le loyer, les charges et les salaires de l'équipe d'accueil. La gestion était équilibrée, facilitée par une part importante de bénévolat notamment pour la direction du musée.

 

Le grand succès de Louis de Funès ne s'étiole pas au fil des années, et ses admirateurs sont innombrables. Enfants d'aujourd'hui ou d'hier, les rires de quatre générations se succèdent devant ses films. Il est l'acteur préféré des Français suivant un sondage de mars 2015, mais il est aussi connu dans le monde entier, les nombreux visiteurs étrangers le confirmèrent en venant aussi bien du Canada, de Sibérie, de Tchécoslovaquie, de Thaïlande, de Nouvelle-Zélande, d'Allemagne, de Turquie, d'Algérie, de Hollande ou de Belgique.

 

Les chaleureux encouragements, les dizaines de milliers de remerciements et de félicitations pour avoir créé le musée ne permettaient pas de renoncer : il fallait tout mettre en œuvre pour agrandir et pérenniser le musée. L'association a tenté de rassembler l'argent nécessaire pour acquérir les lieux. Le bail de location prenant fin en avril 2017, l'acquisition devait être réalisée avant cette date. La fermeture annuelle fixée au 30 octobre 2016 devenait ainsi la date butoir pour envisager la réouverture en 2017.

 

Un appel aux dons avec contreparties a été lancé en juillet 2015, relayé par Ouest-France dès le 20/07/15,  et une demande de subvention a été faite en septembre 2015 auprès de la communauté de communes du Pays d'Ancenis (la commune du Cellier avait déjà répondu qu'elle ne participerait pas car elle n'avait pas les moyens).

 

Le calendrier exposé dans la présentation du projet était le suivant :

  • Début de la collecte au 3ème trimestre 2015,
  • Constitution du dossier de financement au 2ème trimestre 2016,
  • Signature du compromis de vente au 3ème trimestre,
  • Lancement des travaux après la conclusion de l'acquisition en janvier 2017.

Les premiers dons ont été enregistrés fin juillet 2015, mais d'une part l'opération de crowdfunding (financement participatif) a piétiné, et d'autre part les collectivités locales n'ont pas pris la mesure de la situation.

 

En effet, le 10 mai 2016, l'association s'est vue refuser l'aide sollicitée auprès de la communauté de communes, malgré l'annonce le 30 novembre 2015 d'un accompagnement attendu en vain. Presque six mois de perdus ! Alors que le musée était depuis 2014 le site le plus visité du département à l'est de Nantes, avec une renommée internationale, c'est l'indifférence et un incompréhensible refus de soutien que les dirigeants du musée ont essuyé.

 

Abandonner, tandis que le public est si nombreux à aimer Louis de Funès ? Portée par les encouragements des visiteurs, l'association ne pouvait s'y résoudre. Une pétition a alors été lancée pour alerter le public, et les médias ont été très nombreux à informer du risque de fermeture (voir les revues dans les newsletters, en page Actualité). Des lettres ont été envoyées à plusieurs personnalités célèbres dont l'admiration pour Louis de Funès est bien connue, et les éditeurs de films si souvent programmés avec succès à la télévision ont été sollicités.

 

Un seul artiste a fait répondre par son agent qu'il manquait de temps pour relayer la demande d'aide du musée. Des autres, aucune réponse, aucun soutien. Du côté des éditeurs, pas plus de réussite ; l'un d'eux a toutefois envoyé 6 blurays pour donner en contrepartie à des donateurs.

 

Puisque ni la commune ni la communauté de communes n'étaient intéressées, MM. les Présidents de la République, de la région et du département ont été contactés, ainsi que Mme la Ministre de la culture et de la communication.

 

Dans sa réponse, le Chef de Cabinet du Président faisait part de son intérêt, et informait qu'il confiait à la Ministre le soin d'étudier le dossier. Aucune suite n'a été donnée. Le Vice-Président de la région en charge du tourisme a rendu visite au musée le 31 juillet et a fait part de son vif intérêt. Le département a annoncé la prévision d'une réponse en septembre. Finalement une réunion s'est tenue le 26 septembre 2016, initiée par une élue départementale et communautaire. Le département ne pouvait apporter d'aide financière. Par contre la région y a officiellement annoncé sa décision de contribuer au projet, influençant ainsi les collectivités locales qui firent part (enfin !) de leur intention de suivre le mouvement. Mais en vain. Car le montant des subventions (moins de 400.000€ au total) n'allait pouvoir suffire à combler l'insuffisance des moyens de l'association.

 

Le calcul est simple :

Dons                                             30.000€
Trésorerie                                     15.000€
Emprunt                                    700.000€
Subventions à obtenir             765.000€
Total                                        1.500.000€

 

Avec moins de 400.000€ en subventions sur les 765.000€ nécessaires, c'est plus d'un million qui manquait pour réaliser le projet. Un emprunt d'une telle ampleur ne pouvait même pas être envisagé.

 

Le Conseil d'Administration de l'association Musée de Louis qui s'est tenu le 15 octobre a donc amèrement décidé la fermeture définitive du musée le 30 octobre.

 

Pourquoi, malgré ses millions d'admirateurs et l'ampleur du relai médiatique, Louis de Funès n'a-t-il pas obtenu assez de soutien pour sauver son musée? Comment aurait-on pu prévoir que de tous ses fans seulement 500 seraient donateurs  ? Ce sont plus de 30.000€ qui ont été donnés, c'est beaucoup, mais si peu pour un tel projet, si peu pour Louis de Funès ! A ce propos, pas d'inquiétude à avoir puisque le remboursement des dons versés au Fonds Louis de Funès en soutien au projet est confirmé.

 

Bénévolement, les fondateurs du musée ont effectué pendant des mois un travail considérable pour concevoir, chiffrer, et porter le projet. Leur déception est immense.

 

L'association ne renonce pas, elle est déterminée à ce que le public puisse retrouver dans un autre lieu la magnifique collection qu'elle a rassemblée, avec la participation des déposants.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Musée de Louis, association loi 1901.